octobre, 2015

201512nov.8 h 30 min10 h 30 minLe destin d'une PME est-il de se faire racheter par un grand groupe ?

Détails de l'événement

Une récente étude TNS SOFRES révèle que quand des PME atteignent une taille importante, plus de trois sur quatre finissent dans l’escarcelle d’un grand groupe.

Cette incapacité des PME qui réussissent à rester indépendantes est une particularité française, selon cette même enquête qui s’appuie sur les réponses de 500 dirigeants français, 200 dirigeants italiens, et 200 allemands. Ce « destin » de la PME française, qui touche surtout l’industrie, n’est pas sans conséquence pour le pays en termes de potentiel économique, d’innovation et de création d’emplois.

Sous un autre angle se mettre sous l’aile d’un grand groupe c’est pour une PME mutualiser les lourdeurs administratives qui pèsent sur le quotidien, dégager des marges de manœuvres financières, offrir des possibilités d’évolution aux salariés, et pour le dirigeant dormir d’un sommeil plus tranquille. Mais les bénéfices attendus de l’intégration sont-ils toujours au rendez-vous ?

Essilor International, leader mondial de l’optique ophtalmique, rachète régulièrement de belles PME dans leur domaine d’activité et réussit à les développer en leurs donnant accès à de nouveaux marchés, notamment à l’international, qu’elles n’auraient pu approcher seules.

Lionel Mariller, DRH France d’Essilor International, nous fera profiter de son expérience de ces intégrations et des situations complexes qu’il a eu à connaître.

Heures

(Jeudi) 8 h 30 min - 10 h 30 min

Lieu

Coworking Gobelins

38, rue Pascal, 75013 Paris

Evénement organisé par

Loïc Amzalak

X